top of page

Soulager une tendinite (tennis elbow, golf elbow, genou) en 6 minutes ? Comment ?


Tendinites, tendinopathies, tendinalgie, voilà des types de cas que vous, thérapeutes, voyez défiler dans votre cabinet.


LA QUESTION QUI M'EST SOUVENT POSÉE EST : COMBIEN DE SÉANCES AVANT DE LES VOIRE DISPARAÎTRE ?


Et à vous ?


Des exemples de types de tendinite que vous retrouvez dans vos cabinets toutes les semaines j'imagine que, comme nous, vous en avez plein :

  • AU COUDE : Tennis elbow, golf elbow, tendinite du coude, épicondylite, épitrochléite, ... On peut l'appeler comme on veut.

  • AU GENOU : Tendinite du genou, tendinite tendon rotulien, inflammations de tissus comme la bandelette ilio-tibiale ou TFL, plus communément appelé Syndrome de l'essuie-glace, etc.

  • À L'ÉPAULE : Tendinite de l'épaule, tendinopathie de la coiffe des rotateurs, et plus encore.

  • AU POIGNET : Tendinite du canal carpien, par exemple.

  • À LA CHEVILLE : Des entorses, tendinite d'Achille, etc.

... Chaque tendon, sa tendinite ! N'est-ce pas ?



Au Pôle de Thérapeutes nous avons l'habitude de les faire disparaître de manière très efficace : Grâce à la photobiomodulation (PBM), la première amélioration vient au bout de ... 6 minutes !


L'avantage, ensuite, est que les tissus chargés d'oxygène au niveau des mitochondries cellulaires réagissent plus vite à la combinaison avec d'autres techniques thérapeutiques comme l'acupuncture, l'auriculothérapie, l'ostéopathie, les massages de kinésithérapie, techniques manuelles comme le shiatsu, le tuina ou les massages bien-être (qui peuvent provoquer un soulagement grâce à la réduction de la contracture musculaire).


Regardez dans la vidéo suivante l'avis de Thomas Lorblanchet, kinésithérapeute et ostéopathe à Lyon et coureur de fond, à propos de l'évolution de la vitesse des traitements des capsulites d'épaule (un autre type de pathologie inflammatoire), depuis qu'il utilise la Photobiomodulation (PBM) ou Low level laser Therapy (LLLT).



La grande question pour réussir est :

  • Où faut-il placer le ou les dispositifs de photobiomodulation (PBM) pour un maximum d'efficacité ?

Voici le fruit de nos expériences qui peuvent vous aider.



LE SAVOIR-FAIRE DES THERAPEUTES, CLÉ DANS L'OPTIMISATION DE L'UTILISATION DE LA PHOTOBIOMODULATION (PBM)


Est-ce que les dispositifs grand public de Photobiomodulation (PBM) vont, pour autant, supplanter les thérapeutes comme l'Intelligence artificielle (AI) de Chat-GPT pourrait supplanter les producteurs de contenu blog ?


Nop !

Pas tout de suite, en tout cas.


Il y a un facteur clé qui est le savoir-faire des thérapeutes.


LA PREMIÈRE PISTE POUR POSER LE DISPOSITIF DE PBM EST TRÈS SIMPLE :

LÀ OÙ LA PERSONNE A MAL.


C'est la raison pour laquelle ces dispositifs grand public sont très utiles à la maison des personnes qui nous rendent visite.


Cependant, l'origine des tendinites est rarement à l'endroit où elles se manifestent. Plus particulièrement celles qui se manifestent dans des articulations au milieu des membres, comme les coudes et les genoux.


Et, désactivant la tension à l'origine du problème, c'est là que vous trouverez la clé de votre réussite de la séance avec n'importe quelle technique.


SI LA TENDINITE PERSISTE APRÈS LA POSE DE LA PHOTOBIOMODULATOIN LÀ OÙ IL FAUT MAL, IL FAUT SUIVRE LA CHAÎNE DES TENSIONS, VERS LE HAUT OU VERS LE BAS.


C'est du bon sens, mais c'est là que la thérapie est un art.


Même si vous n'avez des résultats suivant les tensions et les endroits où la personne a mal, vous devez le prendre comme une excellente information.


TROISIÈME PISTE : IL Y A DES TENDINITES CAUSÉES PAR D'AUTRES CAUSES QUE LA SIMPLE MÉCANIQUE DES TENDONS (ORGANES, TISSUS, ETC).


La science a prouvé les effets biologiques de la PBM, donc, partez du postulat que la PBM doit fonctionner.

Alors, qu'est-ce que le manque de résultats veut dire ?

Tout simplement, l'origine déclenchant le processus inflammatoire est ailleurs. P

Possiblement la cause n'est pas mécanique (frottement du tendon), mais liée à d'autres paramètres comme :

  • L'acidité : le cas le plus commun est l'excès d'acide urique.

  • L'assèchement des tendons qui doivent être proprement couverts d'acide hyaluronique.

  • Le manque de production de collagène, lié à la dégénérescence des tendons.

  • Ou encore d'autres.


Dans ces cas, l'application de la photobiomodulation sur l'endroit qui fait mal soulagera un peu, mais la douleur reviendra aussi vite.



LE CAS CONCRET DES IMAGES


Dans le cas de la photo, vous voyez un LIFE+ sur le coude à l'endroit où le tendon frotte.

Le deuxième dispositif est sur le triceps.


Après palpation, nous avions trouvé cette zone la plus tendue.


Ce que vous ne voyez pas dans l'image est que cette personne a continué les séances de prévention à la maison avec son propre appareil avec une troisième pose sur le trapèze (le départ des tensions).


Et oui, l'idée est qu'il pousse retrouver les terrains de golf le plus vite possible sans avoir à souffrir du coude ou réactiver la tendinite : MISSION ACCOMPLIE !


Bien que ce monsieur joue au golf, cette tendinite était apparue dès que le COVID lui provoque des contractures musculaires intenses des trapèzes. Le golf, avait seulement aggravé le cas.


Pour d'autres cas précis ou si vous avez des questions, nous pouvons continuer à en parler de vive voix lors des TABLES RONDES DES THERAPEUTES (20:30) qui suivent les WEBINAIRES GRATUITS D'INITIATION À LA PHOTOBIOMODULATION (19:30).


QUAND ?


Le premier jeudi et le troisième jeudi de chaque mois.

Donc, le prochain, le 6 avril.


Pour avoir les liens de connexion, inscrivez-vous gratuitement :




Et la science, qu'est-ce qu'elle dit ?


Voici quelques principes biologiques et des études montrant comment la Photobiomodulation agit sur les tendinites.



LES ÉTUDES SCIENTIFIQUES TRAITENT L'UTILISATION DE LA PHOTOBIOMODULATION (PBM) DANS DES CAS DE TENDINITE



La tendinite est une inflammation des tendons, souvent causée par une surutilisation ou une blessure répétitive.


Elle peut causer une douleur persistante et une diminution de la fonctionnalité, affectant la qualité de vie des personnes touchées.


La photobiomodulation (PBM), également connue sous le nom de Thérapie au Laser à faible niveau (LLLT), est une approche de traitement non invasive qui utilise la lumière pour stimuler les processus biologiques et réduire l'inflammation.


Dans cet article, nous expliquerons les principes biologiques par lesquels la PBM aide à soigner les tendinites, en nous appuyant sur des études scientifiques publiées dans Pubmed.


La PBM utilise des longueurs d'onde de lumière spécifiques pour stimuler les processus biologiques dans les cellules et les tissus.


Cette lumière pénètre dans la peau et est absorbée par les mitochondries, qui sont les centres énergétiques des cellules.


Lorsque les mitochondries absorbent la lumière, elles produisent de l'ATP, la molécule qui alimente les processus énergétiques dans les cellules.

Cela stimule également la production de ROS, des espèces réactives de l'oxygène, qui agissent comme des signaux moléculaires pour déclencher une réponse inflammatoire contrôlée dans les tissus.


Plusieurs études ont montré que la PBM peut réduire l'inflammation et la douleur associées à la tendinite.


Une étude de 2014 a examiné l'effet de la PBM sur la tendinite d'Achille chez les rats.

Les résultats ont montré que la PBM avait réduit l'inflammation et la douleur associées à la tendinite, ainsi que la dégénérescence des tendons.

Les auteurs ont suggéré que la PBM avait stimulé la production de collagène et d'autres protéines dans les tendons, ce qui avait amélioré la réparation des tissus endommagés.



Une autre étude de a examiné l'effet de la PBM sur les tendinites rotuliennes accompagnées d'exercices de kinésithérapie :


Les résultats ont montré que la PBM combinée avec les exercices avait réduit la douleur et amélioré la fonction du genou plus que dans les cas où il y avait seulement des exercices.


La fasciite plantaire a été également le sujet d'études scientifiques publiés :


AVANTAGE IMPORTANTE :


Gardez en tête que la PBM peut également améliorer la circulation sanguine dans les tissus, ce qui peut favoriser la guérison de la tendinite, ainsi que la prévention de l'apparition de la tendinite.


Tendinite du croisé postérieur du genou et du tendon du muscle plantaire.
Tendinite du croisé postérieur du genou et du tendon du muscle plantaire.

Il est important de noter que la PBM ne fonctionne pas de la même manière chez tout le monde et que les résultats peuvent varier en fonction de la gravité de la tendinite et d'autres facteurs individuels.


Cependant, les études scientifiques suggèrent que la PBM peut être une approche de traitement efficace pour les tendinites.


Il est également important de souligner que la PBM est une approche de traitement non invasive et sûre.

Donc, la réduction de risque d'effets secondaires indésirables.


De plus, la PBM est généralement indolore.


En résumé, la PBM est une approche de traitement prometteuse pour les tendinites.



Comments


bottom of page